Call for applications / Appel à candidature - Nunavik Community Empowerment Program (NCEP)

Call for applications / Appel à candidature - Nunavik Community Empowerment Program (NCEP)

[Version en français]

Context

In partnership and close collaboration with the Kativik Regional Government, Kangiqsualujjuaq and Kuujjuarapik NVs, Exeko and ESUMA have set up, in recent years, a new program dedicated to social development and community empowerment in Nunavik. Concretely, this program proposes the gathering of professionals involved locally in social and community development. The program relies on the co-creation of local consultation spaces within which, professionals and community members have access to personalized support, professional training and other thematic workshops. They strengthen their collective leadership, work together and act together, around a vision of change for their community.

Exeko and ESUMA coordinate the development and deployment of this program across Nunavik. The program is mainly deployed through intensive stays of 1 to 4 weeks with communities in Nunavik. Teams of 2 to 3 facilitators have the mandate to listen and analyze the needs and interests expressed by the communities, to mobilize local professionals in consultation spaces, facilitate thematic workshops and professional trainings, provide personalized support and value the development and implementation of local projects for and by the communities.

For more information on NCEP, have a look at the program’s 2 pagers flyer: Flyer in English / Flyer in Inuktitut

 

Over the coming year and in the coming months, teams of 2 to 3 facilitators will be trained and appointed by Exeko for stays of 2 to 3 months in order to hold and facilitate intensive and exploratory visits in several communities of Nunavik.

We are looking for candidates with the experience, interests and availability required to join as soon as possible the teams that will leave for Nunavik and participate in the program's community of practice.

The deployments planned under the program over the coming months will be carried out in full compliance with the health measures prescribed by health and government authorities.

Applications from Inuk or First Nations people will be given priority, as well as those from people with significant experience working with Inuit communities.

Exeko believes in and promotes diversity and equity in its team. We therefore strongly encourage candidates from groups of populations in search of equity and usually under-represented, including (but not limited to) Indigenous people (First Nations, Métis and Inuit), racialized, coming from groups ethnocultural minorities, LGBTQ2SI + communities, etc. We encourage applicants to self-identify in their cover letter if they wish.

Roles and responsibilities 

  • Join a team of 2 to 3 people who will be deployed over 2 to 3 months in Nunavik up to three times a year.
  • Locally in the communities during intensive stays, design and conduct daily workshops and professional training for participants.
  • Coordinate the deployment of the program, including relations with partners and the community, logistics coordination, etc.
  • Actively participate in partnership relations, mainly with local partners in the communities.
  • Actively participate in the community of practice of the program gathering all the facilitators and contribute to the co-development of the practice, including in particular the design of tools, resources, content and workshops available to the program.
  • Participate in the research and social development activities underlying the program, including the continuous evaluation of the impacts.
  • Quickly acquire the main knowledge related to the program, including theoretical and experiential knowledge on the practice, the history of the program, the socio-political realities of Nunavik, etc.
  • Make yourself available to undergo intensive paid training before traveling to Nunavik.

Required profile

We are looking for a person with interpersonal skills, a dynamic and proactive personality and the knowledge for this position. You must be available to participate in stays in Nunavik, and willing to join an evolving and creative environment. In short, we’re offering a space in which to learn and grow and at the same time use your existing experience to advance the project.

We are looking for candidates who have all or part of the following profile:

  • Be available to leave for several 2 to 3 months stays in Nunavik during the next year
  • Be available and willing to make a minimum commitment for 1 year, and ideally for the next few years
  • Skills and proven experience in facilitation, professional training, coordination, organizational development and community mobilization.
  • Knowledge and experiences of the socio-political realities of Nunavik and decolonialized approach.
  • Ability to design and create "on the spot" content, tools and resources with a formal rendering (ex: toolkit, TOC, organization chart, organizational strategy, road map, etc.)
  • Fluency in oral and written French and English. If possible, Inuktitut would be a major asset.
  • Other skills required: Dealing with ambiguity, demonstrate a great ability to learn in the field, demonstrate autonomy, proficient in problem solving, good at interpersonal communication, attentive to your direct collaborators, respect ethics and values.
  • Ease of working in a team and in close proximity with one or two colleagues over a long period (min 2 months)

Recruitment and employment conditions  

Start as soon as possible.

Applications will be assessed as they are sent.

Minimum commitment over 1 year, renewable for the next few years.

Contractual employment status including full-time commitments for several months and part-time between stays in Nunavik.

 

Remuneration according to the salary policy in force

Competitive conditions including and combining remuneration at hourly rate and daily rate, per diem and distance allowance.

Possibility of joining the group health insurance plan including telemedicine

 

Please send CV and cover letter in pdf format to [email protected] as soon as possible.

Applications in other formats (video, email, etc.) are also welcome, at your convenience.

Only selected candidates will be contacted and interviewed. Interviews will take place as soon as possible and as applications come in.

 

--- Appel à candidatures / Postes de médiateur.trice Nunavik Community Empowerment Program (NCEP) ---

Contexte

En partenariat et en étroite collaboration avec l'Administration régionale Kativik, Kangiqsualujjuaq et Kuujjuarapik NV, Exeko et ESUMA ont mis sur pied, au cours des dernières années, un nouveau programme dédié au développement social et à l'autonomisation des communautés au Nunavik. Concrètement, ce programme propose le rassemblement de professionnels impliqués localement dans le développement social et communautaire. Le programme s'appuie sur la cocréation d'espaces de concertation locale au sein desquels professionnels et membres de la communauté ont accès à un accompagnement personnalisé, à des formations professionnelles et à d'autres ateliers thématiques. Ils renforcent leur leadership collectif, travaillent et agissent ensemble, autour d'une vision de changement pour leur communauté.

Exeko et ESUMA coordonnent le développement et le déploiement de ce programme à travers le Nunavik. Le programme se déploie principalement à travers des séjours intensifs de 1 à 4 semaines avec les communautés du Nunavik. Des équipes de 2 à 3 médiateur.trice.s ont le mandat d'écouter et d'analyser les besoins et intérêts exprimés par les communautés, de mobiliser les professionnels locaux dans des espaces de concertation, d'animer des ateliers thématiques et des formations professionnelles, d'apporter un accompagnement personnalisé et de valoriser l'élaboration et la mise en œuvre de projets locaux par et pour les communautés.

Pour plus d'informations sur le NCEP, consultez le dépliant 2 pagers du programme : Flyer in English / Flyer in Inuktitut

 

Au cours de la prochaine année, des équipes de 2 à 3 médiateur.trice.s seront formées et encadrées par Exeko pour des séjours de 2 à 3 mois afin de tenir des visites intensives et exploratoires dans plusieurs communautés du Nunavik.

Nous recherchons des candidats possédant l'expérience, les intérêts et la disponibilité requis pour se joindre le plus tôt possible aux équipes qui partiront pour le Nunavik et intégrer la communauté de pratique du programme.

Les déploiements prévus dans le cadre du programme au cours des prochains mois se feront dans le plein respect des mesures sanitaires prescrites par les autorités gouvernementales concernées.

Les candidatures des Inuits ou des Premières Nations seront prioritaires, ainsi que celles des personnes ayant une expérience significative de travail avec les communautés inuites.

Exeko croit et promeut la diversité et l'équité au sein de son équipe. Nous encourageons donc fortement les candidats issus de groupes de populations en quête d'équité et habituellement sous-représentés, incluant (mais sans s'y limiter) les peuples autochtones (Premières Nations, Métis et Inuit), racisés, provenant de groupes minorités ethnoculturelles, communautés LGBTQ2SI+, etc. Nous encourageons les candidats à s'identifier dans leur lettre de motivation s'ils le souhaitent.

Rôles et responsabilités 

  • Rejoindre une équipe de 2 à 3 personnes qui seront déployées sur 2 à 3 mois au Nunavik jusqu'à trois fois par an.
  • Dans les communautés, lors de séjours intensifs, concevoir et animer quotidiennement des ateliers et des formations professionnelles pour les participants.
  • Coordonner le déploiement du programme, y compris les relations avec les partenaires et la communauté, la coordination logistique, etc.
  • Participer activement aux relations partenariales, principalement auprès des partenaires locaux dans les communautés.
  • Participer activement à la communauté de pratique du programme regroupant tous les médiateur.trice.s et contribuer au co-développement de la pratique, incluant notamment la conception d'outils, de ressources, de contenus et d'ateliers disponibles au programme.
  • Participer aux activités de recherche et de développement social sous-jacentes au programme, y compris l'évaluation continue des impacts.
  • Acquérir rapidement les principales connaissances liées au programme, dont des connaissances théoriques et expérientielles sur la pratique, l'histoire du programme, les réalités socio-politiques du Nunavik, etc.
  • Soyez disponible pour suivre une formation intensive rémunérée avant de vous rendre au Nunavik.

Profil recherché

Nous recherchons une personne avec des compétences interpersonnelles, une personnalité dynamique et proactive et les connaissances pour ce poste. Comme personne candidate, vous devez être disponible pour participer à des séjours au Nunavik, et désireuse de rejoindre un environnement évolutif et créatif. En bref, nous offrons un espace dans lequel apprendre et grandir, tout en mettant votre expérience existante en valeur pour faire avancer le projet.

Nous recherchons des personnes candidates ayant tout ou partie du profil suivant :

  • Être disponible pour partir plusieurs séjours de 2 à 3 mois au Nunavik au cours de la prochaine année
  • Être disponible et prêt à s'engager au minimum pour 1 an, et idéalement pour les prochaines années
  • Compétences et expériences avérées en animation, formation professionnelle, coordination, développement organisationnel et mobilisation communautaire.
  • Connaissance et expériences des réalités socio-politiques du Nunavik et sur l’approche décoloniale.
  • Capacité à concevoir et créer sur place du contenu, des outils et des ressources avec un rendu formel (ex : boîte à outils, table des matières, organigramme, stratégie organisationnelle, feuille de route, etc.)
  • Maîtrise du français et de l'anglais à l'oral et à l'écrit. Si possible, l'inuktitut serait un atout majeur.
  • Autres compétences requises : Faire face à l'ambiguïté, faire preuve d'une grande capacité d'apprentissage sur le terrain, faire preuve d'autonomie, maîtriser la résolution de problèmes, bon en communication interpersonnelle, à l'écoute de ses collaborateurs directs, respect de l'éthique et des valeurs.
  • Facilité à travailler en équipe et en étroite proximité avec un ou deux collègues sur une longue période (min 2 mois)

Recrutement et conditions de travail

Début de l’emploi dès que possible.

Les candidatures seront évaluées au fur et à mesure de leur envoi.

Engagement minimum sur 1 an, renouvelable pour les prochaines années.

Statut d'emploi contractuel incluant des engagements à temps plein pendant plusieurs mois et à temps partiel entre les séjours au Nunavik.

 

Rémunération selon la politique salariale en vigueur

Conditions concurrentielles incluant et combinant rémunération au taux horaire et au taux journalier, per diem et indemnité de distance.

Possibilité d'adhérer au régime collectif d'assurance maladie incluant la télémédecine

 

Veuillez envoyer CV et lettre de motivation au format pdf à [email protected] dès que possible.

Les candidatures sous d'autres formats (vidéo, email, etc.) sont également les bienvenues, à votre préférence.

Seuls les candidats sélectionnés seront contactés et interviewés. Les entretiens auront lieu à la fin août.

La Direction générale adhère et porte les valeurs, la mission et la vision d’avenir de l’organisme avec un haut niveau de détermination, d’...

Sous la supervision de la direction générale, le mandat principal est d’assurer le développement, la planification, le déploiement et le suivi de...

Notre CA est composé de 13 administrateurs(trices) (composition actuelle disponible...

Cette question m’a été posée par une jeune dame à la Maison des amis. Ma première réponse, sans réfléchir et à froid, a été : oui, c’est...

  • « Je ne suis que la courroie de transmission, je ne fais que retranscrire ce que les gens m'ont donné dans la rue. »

    Stéphane Dionne, artiste co-créateur pour métissage urbain

  • « Faire confiance et donner aux jeunes autochtones marginalisés le pouvoir de se faire comprendre et entendre…  »

    Nadia Duguay, directrice du projet

  • « On y apprend, entre autres que même si nous ne sommes qu'une infinitésimale partie de la planète, nous ne sommes pas insignifiants, on peut faire quelque chose, on peut comprendre quel peut y être notre rôle. »

    Participant en milieu carcéral

  • « Les discussions sur les sujets amenés durant les ateliers sont positives et intéressantes, l’animateur réussit à ouvrir des débats, à allumer les esprits sur des sujets importants. »

    Johanne Cooper, directrice générale, La Maison Tangente

  • « Les ateliers idAction m'ont permis de me voir autrement de celle que j'aurais du être. Et je vais le devenir.  »

    Sophie Poucachiche, participante

  • « Tel un arbre, à chaque fois que quelqu'un apprend et transmet quelque chose, y en a un autre en arrière qui va grandir »

    Jimmy, participant

  • « On a besoin de tout le monde; si on a juste des ingénieurs et des architectes, on va manger quoi? Des plans et des schémas?" »

    Tony, participant idAction

  • « Y'en a qui ont la soif du pouvoir, ben moi c'est la soif du savoir »

    Jo, participant idAction

  • « C'est un excellent programme qui permet aux enfants de connaître leurs traditions et d'accroître leurs interactions avec les aînés dans la communauté. »

    Erika Eagle, Assistante en développement social, Grandir Ensemble Waswanipi

  • « Notre objectif : Tisser des liens solides avec les communautés, travailler main dans la main, apporter notre pierre à l'édifice, et transmettre le plus que nous pouvons, en espérant que, dans l'avenir, notre programme n'ait plus sa raison d'être. »

    François-Xavier Michaux, directeur du programme

  • « On a appris à affronter nos peurs. »

    Cynthia, participante Trickster

  • « La formule ; des ateliers quasi « intensifs », pour arriver à un résultat concret en seulement 2 semaines. Une réussite dont les élèves se rappelleront toute leur vie! »

    Marie-Ève Gagnon, professeure d’Art, à propos de Trickster

  • « Collaborer avec l’équipe de Exeko a clairement amélioré la portée de nos projets. Par leur vision de la mixité et de la médiation culturelle, Exeko s’est démarqué dans leur façon de faire valoir l’intégration des personnes vivant avec une déficience intellectuelle. »

    Nadia Bastien, directrice générale AMDI

  • « Ça fait longtemps que j’ai pas été dans un évènement qui m’ai apporté autant de bonheur. »

    Un visiteur, D'un oeil différent 2013

  • « Quelle belle exposition ! Ça nous a fait rêver un peu ! J’ai appris que y’a beaucoup de personnes qui peuvent faire des œuvres magnifiques, différentes, ça nous a fait rêver »

    Un visiteur, D'un oeil différent 2013

  • « Comment te sens tu quand tu vois ta toile accrochée à un mur? Bien en dedans, c'est le fun »

    Dan, exposant à D'un oeil différent 2013

  • « Pourquoi t'aime ça peindre? J'aime ça Parce que personne peut m'enlever ça dans la tête. »

    Diane, exposante à D'un oeil différent 2013

  • « Son but? Développer le raisonnement, la pensée critique, la logique, et augmenter la participation citoyenne de ces groupes marginalisés. »

    Caroline Monpetit, Le Devoir

  • « Les gens ne pensent pas à me donner des livres alors que j'aime tellement lire! »

    Elie, participante

  • « Je m'aperçois qu'il y a beaucoup de personnes qui travaillent à faire changer les choses et les attitudes, cela me donne un peu plus confiance dans l'avenir. »

    Participant en milieu carcéral

  • « Cet espace de savoir, nourrissant l’esprit et la créativité, ainsi que l’ouverture qu’offre idAction sont tout à votre honneur. »

    Louise Chabot, Présidente CSQ

  • « J'ai appris que 80% des richesses de la planète sont détenues et gaspillées par 20% de celles-ci, [...] qu'un rire est universel et qu'il met un baume sur les souffrances de quiconque, [...] qu'il y a des gens qui souffrent et que je peux à ma manière les aider. »

    Participant en milieu carcéral

  • « La caravane d’Exeko, qui distribue des livres, des cahiers et des crayons aux itinérants de Montréal, et plus particulièrement aux itinérants autochtones, sillonne les rues de Montréal, pour faire jaillir la participation culturelle de ces exclus de la société. Avec des résultats franchement étonnants. »

    Caroline Monpetit, Journaliste, Le Devoir

  • « Vous donnez le goût aux gens d'avoir des idées... »

    Participant, idAction Mobile

  • «  Pourquoi ne restez-vous pas ici pour toujours ? »

    Nathaniel, participant, Trickster

  • « Depuis que vous êtes là, les jeunes rient, et il y en a même qu’on n'avais jamais vu sourire qui sourient maintenant. »

    Directrice d'une école partenaire

  • « Es-tu un artiste? -Oui - Pourquoi? - Parce que j'aime »

    Gilles Grégoire, artiste, en réponse à notre médiatrice

  • « On a notre style, notre marque de commerce. On fait les choses différemment des autres. »

    Guillaume Lapierre, artiste exposant à D'un oeil différent 2013

  • « J’ai dessiné en t’écoutant, comme écouté de la musique. J’ai adoré. Je suis passée par beaucoup de stades, comme ton histoire. »

    Soufia Bensaïd à Edon Descollines, duo d'artistes Tandem Créatif 2013

  • « Exeko met en place des solutions créatives à différentes problématiques, donne une voix aux sans voix et de l'espoir aux plus démunis. »

    Bulletin des YMCA

  • « C'est terrible pour une société d'ignorer des gens avec un talent pareil! »

    Hélène-Elise Blais, les Muses

  • « C'est terrible pour une société d'ignorer des gens avec un talent pareil ! »

    Hélène-Elise Blais, les Muses

  • « L'art a l'avantage de permettre [de] parler [de déficience intellectuelle] en termes de capacité plutôt que de limitation. »

    Delphine Ragon, Directrice des programmes communautaires aux Compagnons de Montréal

  • « On voit [...]depuis quelques années plus de productions de grande qualité avec des personnes ayant une déficience intellectuelle qui sont des artistes à part entière. »

    Julie Laloire, Agente de sensibilisation à l'AMDI

  • « C'était un moment inoubliable : je suis tellement reconnaissant... »

    Larry, participant

  • « Merci de parler avec moi! Aujourd'hui je me sentais complètement seule, personne ne me parlait. »

    Eva, participante

  • « Nous sommes vraiment heureux de conjuguer nos actions à celles d'Exeko; nous avons ainsi l'assurance que la jeunesse autochtone en bénéficiera de façon significative.»
    Marie-Josée Coutu, Présidente de la Fondation Marcelle et Jean Coutu
  • « J'ai toujours été imprégnée du désir de justice sociale et je croyais ne pas avoir de préjugés...mais je dois dire que mon expérience chez Exeko a transformé ma vision des personnes en marge.»
    Muriel Kearney, bénévole depuis septembre 2015
  • « Je ne suis que la courroie de transmission, je ne fais que retranscrire ce que les gens m'ont donné dans la rue.»
    Stéphane Dionne, artiste co-créateur pour métissage urbain
  • « I don't know everything, but while reading it, it always bring me one step closer»
    A participant, idAction Mobile
  • « Pourquoi t'aime ça peindre? J'aime ça Parce que personne peut m'enlever ça dans la tête.»
    Diane, exposante à D'un oeil différent 2013
  • « Comment te sens tu quand tu vois ta toile accrochée à un mur? Bien en dedans, c'est le fun»
    Dan, exposant à D'un oeil différent 2013
  • « Quelle belle exposition ! Ça nous a fait rêver un peu ! J’ai appris que y’a beaucoup de personnes qui peuvent faire des œuvres magnifiques, différentes, ça nous a fait rêver»
    Un visiteur, D'un oeil différent 2013
  • « Ça fait longtemps que j’ai pas été dans un évènement qui m’ai apporté autant de bonheur.»
    Un visiteur, D'un oeil différent 2013
  • « Collaborer avec l’équipe de Exeko a clairement amélioré la portée de nos projets. Par leur vision de la mixité et de la médiation culturelle, Exeko s’est démarqué dans leur façon de faire valoir l’intégration des personnes vivant avec une déficience intellectuelle.»
    Nadia Bastien, directrice générale AMDI
  • « La formule ; des ateliers quasi « intensifs », pour arriver à un résultat concret en seulement 2 semaines. Une réussite dont les élèves se rappelleront toute leur vie!»
    Marie-Ève Gagnon, professeure d’Art, à propos de Trickster
  • « On a appris à affronter nos peurs.»
    Cynthia, participante Trickster
  • « Notre objectif : Tisser des liens solides avec les communautés, travailler main dans la main, apporter notre pierre à l'édifice, et transmettre le plus que nous pouvons, en espérant que, dans l'avenir, notre programme n'ait plus sa raison d'être.»
    François-Xavier Michaux, directeur du programme
  • « C'est un excellent programme qui permet aux enfants de connaître leurs traditions et d'accroître leurs interactions avec les aînés dans la communauté.»
    Erika Eagle, Assistante en développement social, Grandir Ensemble Waswanipi
  • « Y'en a qui ont la soif du pouvoir, ben moi c'est la soif du savoir»
    Jo, participant idAction
  • « On a besoin de tout le monde; si on a juste des ingénieurs et des architectes, on va manger quoi? Des plans et des schémas?"»
    Tony, participant idAction
  • « Tel un arbre, à chaque fois que quelqu'un apprend et transmet quelque chose, y en a un autre en arrière qui va grandir»
    Jimmy, participant
  • « Les ateliers idAction m'ont permis de me voir autrement de celle que j'aurais du être. Et je vais le devenir. »
    Sophie Poucachiche, participante
  • « Les discussions sur les sujets amenés durant les ateliers sont positives et intéressantes, l’animateur réussit à ouvrir des débats, à allumer les esprits sur des sujets importants.»
    Johanne Cooper, directrice générale, La Maison Tangente
  • « On y apprend, entre autres que même si nous ne sommes qu'une infinitésimale partie de la planète, nous ne sommes pas insignifiants, on peut faire quelque chose, on peut comprendre quel peut y être notre rôle.»
    Participant en milieu carcéral
  • « Faire confiance et donner aux jeunes autochtones marginalisés le pouvoir de se faire comprendre et entendre… »
    Nadia Duguay, directrice du projet
  • « Son but? Développer le raisonnement, la pensée critique, la logique, et augmenter la participation citoyenne de ces groupes marginalisés.»
    Caroline Monpetit, Le Devoir
  • « Les gens ne pensent pas à me donner des livres alors que j'aime tellement lire!»
    Elie, participante
  • « Merci de parler avec moi! Aujourd'hui je me sentais complètement seule, personne ne me parlait.»
    Eva, participante
  • « C'était un moment inoubliable : je suis tellement reconnaissant...»
    Larry, participant
  • « On voit [...]depuis quelques années plus de productions de grande qualité avec des personnes ayant une déficience intellectuelle qui sont des artistes à part entière.»
    Julie Laloire, Agente de sensibilisation à l'AMDI
  • « L'art a l'avantage de permettre [de] parler [de déficience intellectuelle] en termes de capacité plutôt que de limitation.»
    Delphine Ragon, Directrice des programmes communautaires aux Compagnons de Montréal
  • « C'est terrible pour une société d'ignorer des gens avec un talent pareil !»
    Hélène-Elise Blais, les Muses
  • « C'est terrible pour une société d'ignorer des gens avec un talent pareil!»
    Hélène-Elise Blais, les Muses
  • « Exeko met en place des solutions créatives à différentes problématiques, donne une voix aux sans voix et de l'espoir aux plus démunis.»
    Bulletin des YMCA
  • « J’ai dessiné en t’écoutant, comme écouté de la musique. J’ai adoré. Je suis passée par beaucoup de stades, comme ton histoire.»
    Soufia Bensaïd à Edon Descollines, duo d'artistes Tandem Créatif 2013
  • « On a notre style, notre marque de commerce. On fait les choses différemment des autres.»
    Guillaume Lapierre, artiste exposant à D'un oeil différent 2013
  • « Es-tu un artiste? -Oui - Pourquoi? - Parce que j'aime»
    Gilles Grégoire, artiste, en réponse à notre médiatrice
  • « Depuis que vous êtes là, les jeunes rient, et il y en a même qu’on n'avais jamais vu sourire qui sourient maintenant.»
    Directrice d'une école partenaire
  • « Pourquoi ne restez-vous pas ici pour toujours ?»
    Nathaniel, participant, Trickster
  • « Vous donnez le goût aux gens d'avoir des idées...»
    Participant, idAction Mobile
  • « La caravane d’Exeko, qui distribue des livres, des cahiers et des crayons aux itinérants de Montréal, et plus particulièrement aux itinérants autochtones, sillonne les rues de Montréal, pour faire jaillir la participation culturelle de ces exclus de la société. Avec des résultats franchement étonnants.»
    Caroline Monpetit, Journaliste, Le Devoir
  • « J'ai appris que 80% des richesses de la planète sont détenues et gaspillées par 20% de celles-ci, [...] qu'un rire est universel et qu'il met un baume sur les souffrances de quiconque, [...] qu'il y a des gens qui souffrent et que je peux à ma manière les aider.»
    Participant en milieu carcéral
  • « Cet espace de savoir, nourrissant l’esprit et la créativité, ainsi que l’ouverture qu’offre idAction sont tout à votre honneur.»
    Louise Chabot, Présidente CSQ
  • « Je m'aperçois qu'il y a beaucoup de personnes qui travaillent à faire changer les choses et les attitudes, cela me donne un peu plus confiance dans l'avenir.»
    Participant en milieu carcéral